Qu’est-ce que la lactoferrine contenue dans le lait maternel ?

par | Repas

Allaitement maternel

Qu’est-ce que la lactoferrine contenue dans le lait maternel ?

par | Repas

Allaitement maternel

L’OMS et les professionnels de santé encouragent vivement aux mamans d’allaiter leur bébé au sein, du moins au cours de leurs 6 premiers mois de vie. L’Organisation mondiale de la Santé recommande même cette pratique jusqu’à bébé ait 2 ans. Si l’allaitement au sein est aussi encouragé, c’est parce qu’il est très bénéfique pour la santé du petit. La lactoferrine fait partie des acteurs majeurs de ces bienfaits.

Mais alors, qu’est-ce que la lactoferrine contenue dans le lait maternel ? Nous vous expliquons tout sur ce nutriment essentiel.

 

La lactoferrine : qu’est-ce que c’est ?

La lactoferrine est un nutriment naturel composant le lait maternel. Pour être plus précis, cette glycoprotéine joue un rôle primordial dans la croissance et la santé de bébé. Il s’agit surtout d’une alliée du système immunitaire des tout-petits grâce à ses propriétés antivirales et antimicrobiennes.

La lactoferrine est la 3ème protéine majeure contenue naturellement dans le lait maternel.

 

Les propriétés de la lactoferrine

 

Les propriétés anti-infectieuses et antibactériennes de la lactoferrine

Cette protéine du lait maternel possède des propriétés antimicrobiennes vis-à-vis des bactéries « pathogènes » intestinales. Il s’agit de « mauvaises bactéries » entraînant des maladies digestives de bébé.

Ainsi, la lactoferrine piège le fer, pourtant, certaines de ces bactéries en ont besoin pour se proliférer. Mais ce nutriment peut également effectuer une fixation directe sur la membrane de certaines bactéries (et virus), d’où leur mort.

C’est pourquoi la lactoferrine a des propriétés anti-infectieuses. Cette protéine réduit le risque et la gravité d’infections, surtout digestives, de bébé. En fait, le petit pourra mieux se défendre.

 

Les effets de la lactoferrine sur le système digestif

Au cours des premiers mois, l’intestin de bébé se développe progressivement pour fonctionner avec maturité. En effet, ce manque de maturité provoque ses rejets, ses reflux et ses coliques. La lactoferrine du lait maternel joue un effet stimulant sur la maturation et la croissance de l’intestin de bébé.

Mais des études ont également prouvé que cette protéine favorise le développement d’une bonne flore intestinale chez bébé. La lactoferrine optimise la colonisation des bactéries « positives » dans l’intestin. Nous tenons à préciser que ces bactéries sont donc inoffensives. Au contraire, elles jouent un rôle primordial dans le bon fonctionnement de l’intestin de tout être humain.

 

Les propriétés anti-inflammatoires de la lactoferrine

La lactoferrine contenue dans le lait maternel assure une action modulatrice sur les réponses inflammatoires. En effet, cette protéine réduit l’environnement pro-inflammatoire. Ce dernier est surtout impliqué dans les allergies qui concernent les voies respiratoires et la peau de bébé.

 

Les autres bienfaits de la lactoferrine

Cette protéine du lait maternel joue également un rôle dans l’absorption du fer chez bébé. C’est pourquoi la lactoferrine favorise le développement de la fonction cognitive et du cerveau des petits.

Enfin, ce nutriment favorise la multiplication des cellules osseuses. Ainsi, il favorise la croissance osseuse, et semble également jouer un rôle dans la guérison des os.

Vos commentaires sont précieux :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest