Comment aider bébé à vaincre ses terreurs nocturnes ?

par | Sommeil | 0 commentaires

Les terreurs nocturnes des bébés impressionnent souvent certains parents, tandis que d’autres les confondent avec les cauchemars. Rassurez-vous, les terreurs nocturnes sont sans danger et normales. Elles touchent environ 40 % des bébés et enfants.

 

Terreurs nocturnes : Qu’est-ce que c’est ?

En général, les terreurs nocturnes apparaissent chez les bébés de 18 mois à 4 ans. Toutefois, elles sont rares à environ 5 ans. Au cours d’une terreur nocturne, le bébé n’est pas conscient que ses parents sont là puisqu’il n’est pas vraiment réveillé. Typiquement, les terreurs nocturnes durent 1 à 5 minutes. Mais certains bébés font une terreur nocturne plus longue.

Les terreurs nocturnes ont lieu durant un sommeil long profond qui survient généralement 1 à 2 heures après le début du sommeil. Elles surviennent surtout en début de nuit parce que le sommeil long profond est plus long à ce moment.

Une fois que les signes de la terreur nocturne prennent fin, le bébé se rendort sans difficulté et rapidement. Par contre, si le petit est totalement réveillé, il est souvent inquiet et perdu, surtout si vous avez l’air perturbé par ce qui vient d’arriver. Enfin, plusieurs enfants ne se souviennent pas de leurs terreurs nocturnes le lendemain matin.

 

Quels sont les signes d’une terreur nocturne ?

Réveils nocturnes

Au cours d’une terreur nocturne, vote bambin peut :

  • Crier ou hurler 
  • Être assis dans son lit 
  • Sembler terrifié
  • Avoir un discours sans sens
  • Être agressif
  • Avoir les yeux ouverts avec un regard vide
  • Être agité, en sueur et désorienté 
  • Ne pas supporter qu’on le tienne ou qu’on le touche

 

Quelles sont les causes d’une terreur nocturne ?

Sachez que les terreurs nocturnes sont héréditaires. De plus, elles peuvent survenir si bébé :

  • Est très fatigué ou se couche plus tard que d’habitude
  • Arrête ses siestes ou change ses habitudes de sommeil 
  • Est anxieux suite à des changements de son quotidien
  • A de la fièvre ou est malade

 

Que faire au cours des terreurs nocturnes de bébé ?

Durant ces moments :

  • N’essayez pas de réveiller votre petit
  • Attendez qu’il se recouche par lui-même
  • Ne lui touchez pas et ne lui parlez pas
  • Ne lui dites pas ce qui s’est passé la veille le lendemain matin
  • N’ayez pas l’air perturbé si bébé se réveille après sa terreur nocturne

 

Comment prévenir les terreurs nocturnes ?

Afin de prévenir les terreurs nocturnes de votre bébé, identifiez leur cause afin de choisir la meilleure solution :

  • Veillez à ce que bébé soit apaisé par sa routine de dodo
  • Reprenez les siestes de l’après-midi de bébé si elles ont cessé
  • Évitez les situations stressantes
  • Favorisez une atmosphère bien calme avant le dodo de bébé
  • Évitez les repas lourds, les sports intenses et les activités trop imaginatives avant le dodo
  • Veillez à ce que bébé se détende
  • Couchez bébé plus tôt

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *